Histoire de Saint-Même-le-Tenu

Présentation Générale
17th novembre 2018

Les origines de Saint-Même-le-Tenu remontent à l’antiquité. C’est une commune ancienne de la France qui faisait partie de la la Bretagne historique. À l’origine, elle se trouvait sur un port fluvial appelé Portus Vitraria.

Les origines de Saint-Même-le-Tenu

Le territoire de Saint-Même-le-Tenu est situé aux alentours d’un port de l’époque antique appelé Portus Vitraria. Le port était situé sur les bords de la rivière “le Tenu” et a laissé des années plus tard la place à la commune qu’on connaît aujourd’hui. La zone était très reconnue comme servant de route de transport pour le sel. Sel provenant des marais salants de Bourgneuf et du marais breton. Il était envoyé à la Loire pour ravitailler les monastères de Touraine et d’Orléans.

Ce n’est qu’à partir du VIIe siècle que les gens commencent par vraiment s’installer. Cela commence avec des religieux en provenance de Stavelot-Malmédy. Un siècle plus tard, le roi Pépin le Bref permet à d’autres religieux de s’y installer également. Il s’agissait des moines du monastère Saint-Mesmin-de-Micy qui a été fondé par Clovis au sixième siècle. Ces derniers étaient attirés par le commerce du sel. Ils construiront une église et un prieuré à Portus Vetraria. Le village prendra plus tard le nom du saint qui protège l’église. Il s’appellera Saint-Mesmin qui deviendra Saint-Même par la suite.

Évolution de la commune au fil des années

La commune a toujours été réputée pour son port et ses chapelles. Depuis le Moyen- Age, elle a grandement favorisé la navigation entre son port et cinq autres ports, ce qui a beaucoup amélioré la vie économique de la commune. Après l’installation des religieux dans la commune depuis le huitième siècle, plusieurs bâtiments religieux (comme les cimetières, les presbytères et les églises) ont été construits dès le Moyen- Age. Ainsi, la vie locale, de même que son patrimoine sont marqués par ce passé religieux. On peut retrouver des chapelles et des calvaires sur presque tous les chemins de la commune.

Elle a toujours été une commune rurale, et de ce fait, elle était très touchée par les maladies, la disette et le froid. Ces fléaux naturels ont coûté beaucoup la vie aux autochtones. Malgré le port qui aidait à améliorer la vie économique locale, la pauvreté faisait toujours rage. De nombreux pauvres, pour pouvoir se nourrir n’avaient que l’entretien des voies menant aux ports pour travail. Avec les années, l’économie de la commune s’améliore, et on voit apparaître de nouveaux habitants.

En 2013, on recense près de 1191 habitants dans la commune de Saint-Même-le-Tenu. En octobre 2015, elle décide de se regrouper avec la commune Machecoul pour former une nouvelle commune appelée Machecoul-Saint-Même. Ce regroupement avait pour but d’éviter la baisse des dotations globales de fonctionnement offertes par l’État pour les années à venir.